PratiqueRéflexion

La mauvaise foi de notre chère RTBF (et surtout comment la contourner…)

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus nombreux à écouter nos radios préférées en ligne. Ce moyen de “capter” la radio est bien pratique, offre une diversité inouïe et, dans un certain nombre de cas, est la seule solution technique qui fonctionne : en effet, la réception des ondes hertziennes (en FM analogique ou en DAB+ numérique) est très dépendante de la localisation de l’auditeur et nous n’avons pas tous la chance d’être situés idéalement ou même correctement. Nombres d’entre nous éprouvent beaucoup de difficultés à trouver chez eux une position efficace pour leur radio. L’intérêt majeur des ondes wifi, c’est qu’elles sont déjà à l’intérieur de notre habitation et qu’elles ne doivent pas en franchir les parois.

Cela dit, écouter la radio via internet n’implique pas le moins du monde de changer ses bonnes vieilles habitudes et les radios de la RTBF en font toujours partie pour une majorité d’entre nous, belges francophones et pas seulement d’ailleurs. Or, il se trouve que le logiciel de navigation (nécessaire à la recherche et à l’écoute des radios par Internet) intégré dans une majorité des grandes marques de haute fidélité est l’œuvre d’une et une seule société américaine, à savoir TuneIn. En effet, pour toute une série de raisons dont leur savoir-faire et leur expertise dans le domaine ne sont pas les moindres, cette société s’est imposée avec les années comme l’acteur incontournable du marché des logiciels spécifiques à cet usage de la radio. C’est un fait, TuneIn équipe les lecteurs réseaux de Bluesound, Cambridge Audio, Denon, Marantz, NAD et de bien d’autres marques qui comptent sur nos marchés.

En pratique, le logiciel agit comme un agrégateur. Chaque radio diffusée sur Internet propose son flux sur des serveurs. Ce flux est accessible en activant une adresse Internet spécifique à chaque flux (http:// etc…) et le logiciel les répertorie, les classe par genre et par localisation principalement, afin que l’utilisateur les retrouve assez facilement. Si vous sélectionnez radio classique en France, vous allez très vite repérer France Musique, si vous demandez des infos en Grande Bretagne les radios de la BBC seront sélectionnables en deux clics, idem pour les radios internationales et locales. Tout cela marche comme sur des roulettes sauf, sauf, sauf ……………………………………… pour la RTBF !?

La RTBF a un problème avec TuneIn. La RTBF est la seule radio de service public européenne a avoir un problème avec TuneIn, et ce problème s’éternisant sans trouver de solution, la RTBF est en quelque sorte boycottée par TuneIn. C’est en tout cas ce qu’elle prétend. Elle argue d’une question portant sur la gratuité de ses services. En effet, la RTBF en tant que service public doit (c’est dans son contrat) fournir ses services gratuitement (c’est à cela entre autres que servent nos impôts) et elle s’offusque que la société TuneIn tente de vendre ses services. Il est un fait que TuneIn propose une version premium payante de ses services avec des exclusivités souvent très centrées sur les clients américains (du genre matches de baseball commentés en direct,…). Mais ce qui est tout aussi vrai c’est que ce logiciel est totalement gratuit pour les utilisateurs de matériel hifi des marques mentionnées ci-dessus. Donc techniquement, TuneIn ne fait pas d’argent sur le dos de la RTBF. Le fabricant de la radio Internet que vous utilisez a bien sûr du payer un droit pour installer ce logiciel dans son produit, mais quelle manque de modestie de penser que la seule petite RTBF pourrait s’en trouver lésée, alors que les mastodontes du service public en Europe (Radio France et la BBC pour ne citer qu’eux) n’y trouvent rien à redire. Pas plus que la VRT dont les bureaux pour rappel sont dans les mêmes bâtiments que ceux de la RTBF… Franchement, c’en serait presque risible si nous ne l’aimions pas quand même un peu cette RTBF qui se la joue diva alors qu’elle pèse si peu sur le marché mondial des radios. Le fait de ne pas résoudre ce problème, qui ne demande que de ravaler un peu sa fierté mal placée et d’envoyer un petit email pour régulariser la situation, prouve surtout que la RTBF a une idée un peu courte de sa mission de service public. En laissant les choses en l’état, elle lèse une partie non négligeable des citoyens qu’elle est sensée servir et leur donne sans doute l’envie d’aller voir (entendre) ailleurs… Quelle attitude paradoxale, non ?

Mais je n’ai ne vous ai pas raconté tout cela uniquement pour casser du sucre sur notre bien aimé service public. J’ai aussi envie de vous proposer la solution, car elle existe, pour contourner ce désagrément. Elle ne vous prendra pas trop de temps à mettre en œuvre et elle vous rabibochera peut-être avec ces messieurs-dames aux idées étroites. C’est parti :

  1. utilisez un ordinateur et son navigateur, ou une tablette, ou un smartphone (dans ce cas, vous chercherez l’App TuneIn dans la magasin d’App) pour accéder à TuneIn et créez-vous un compte gratuit. Ils vous proposerons d’en prendre un payant (évidemment) mais vous déclinez. Vous disposerez donc d’un identifiant et d’un mot de passe.
  2. Ajoutez une ou deux radios dans vos favoris. Vous constaterez que sous ces favoris, un onglet “custom url” (adresse personnalisée) est disponible.
  3. Rendez-vous sur un site qui répertorie les URL de toutes les radios belges, dont celles de la RTBF qui nous intéressent. Voici un lien vers une liste que je crois très complète.
  4. Repérez l’adresse de la radio que vous désirez ajouter, par exemple Classic 21
  5. Copiez-collez la dans l’onglet “custom URL” de TuneIn et sauvegardez la.
  6. Recommencez cette opération pour toutes les radios de la RTBF qui vous intéressent.
  7. Et enfin, dans l’application de pilotage du produit hifi que vous avez acheté, sélectionnez “services musicaux” dans la page de réglage, ensuite “TuneIn” et inscrivez votre nom d’utilisateur puis le mot de passe qui vous seront alors demandés, et confirmez. Le compte TuneIn que vous avez créé sera désormais associé à votre produit de lecture réseau, et vos nouveaux favoris y seront synchronisés. Seuls les logos n’apparaitront pas mais c’est vraiment un moindre mal…

Voilà, c’est en ordre, les radios de la RTBF vous sont de nouveau disponibles facilement au quotidien, et ce même si vous aimez écouter qualitativement sur du matériel haute fidélité plutôt qu’en employant Auvio sur un Smartphone ou un ordinateur. Tout de même, quel cirque !

Cet article qui n’aurait jamais du exister est terminé, merci pour votre lecture. J’espère que cela pourra rendre service à quelques uns d’entre vous. Et que peut-être un jour, je pourrai le supprimer car il n’aura plus de raison d’être. Faut-il qu’on vous aime, cher service public, pour se casser la tête à limiter les conséquences vos errements !